Comment choisir une police d’impression : 5 astuces pour savoir comment le faire

Vous avez décidé de faire un flyer pour faire connaître votre entreprise mais vous ne savez pas quelle police choisir ? Ou bien, vous notez quelques idées pour réaliser une brochure publicitaire, mais vous n’avez toujours pas une idée précise du type de police à utiliser ? La police, on le sait, est un peu comme une robe de soirée : elle attire le regard, stimule une première impression et doit attirer le spectateur.
Pour cette raison, j’ai décidé de vous donner 5 conseils simples pour vous faire comprendre comment choisir la police parfaite pour chacun de vos projets.

Mais avant de commencer, savez-vous ce qu’est vraiment une police ?

Quelle est la police ?

Pour la langue italienne, la police n’est qu’un « type de caractère » caractérisé par un certain style graphique et personnel, même si d’un point de vue conceptuel la définition est un peu différente. En fait, par police, nous entendons une combinaison de caractères de l’alphabet , structurés de manière cohérente les uns avec les autres. En termes simples, ce sont le style et les différents types de polices que vous utilisez tous les jours lorsque vous écrivez sur votre ordinateur, lorsque vous envoyez un message sur Whatsapp ou lorsque vous écrivez simplement quelque chose sur une feuille.

L’histoire de la fonte a des racines très lointaines (on devrait commencer, en fait, par Gutenberg et sa célèbre impression à caractères mobiles) mais la véritable innovation de la fonte n’a eu lieu que dans les années 80 du siècle dernier, avec l’avancée des ordinateurs et des soi-disant  » caractères numériques  » que, comme mentionné, nous utilisons encore aujourd’hui.

Quelles sont les deux principales familles de polices ?

Les polices sont divisées en deux familles principales : Serif et Sans Serif. Les Serif sont appelés en italien « graziati » et sont des caractères constitués de tirets (merci, en fait) positionnés à leurs extrémités. Les tirets sont destinés à rendre chaque lettre lisible, c’est pourquoi ils sont parfaits à utiliser si vous souhaitez imprimer des produits avec du texte très long et complexe comme des livres ou des brochures. Il a été prouvé scientifiquement, en effet, que grâce à l’utilisation d’une police Serif, notre cerveau prend peu de temps pour distinguer chaque caractère, ce qui rend la lecture non seulement plus fluide mais aussi plus agréable. Par exemple, êtes-vous dans l’industrie médicale et souhaitez-vous imprimer une brochure qui explique clairement ce que vous faites ? La police Serif est faite pour vous. Il est professionnel, sérieux, idéal pour les brochures qui nécessitent un texte approfondi et aussi très élégant.

Les Sans Serif, en revanche, sont le simple résultat de l’élimination des  » grâces  » de la police Serif. Ils ne sont pas très confortables à lire, c’est pourquoi ils sont utilisés dans des produits remplis de phrases courtes comme des cartes de visite ou des brochures. Cependant, ils sont très populaires dans la signalisation environnementale mais aussi dans les textes en ligne, car leur haute résolution les rend plus lisibles que les Serifs. Un conseil? Utilisez le San Serif uniquement et exclusivement pour imprimer des produits à faible texte tels que des calendriers ou des dépliants : il n’y aura pas de grand contenu à lire et vous n’aurez pas peur de fatiguer la vue de vos utilisateurs, car chaque mot que vous insérez sera toujours esthétique agréable, plus agréable.

Mais comment choisir la bonne police ?

Bon, après avoir fait tous ces prémisses, maintenant vous vous demandez : mais comment choisir la bonne police pour mon projet ? Sachez que ce n’est pas aussi difficile que vous le pensez. Lisez dès maintenant nos 5 conseils pour choisir la police qui vous convient le mieux !

1. Définissez votre objectif

Maintenant, je vous pose une question très importante : que doit exprimer votre produit ? Et comment veux-tu t’exprimer ? Sachez que la police doit communiquer quelque chose à vos interlocuteurs et surtout elle a besoin d’une certaine manière de refléter vos objectifs. Je vais vous donner un exemple : vous souhaitez imprimer une brochure élégante mais facilement compréhensible pour votre utilisateur ? Alors la police parfaite est la Serif Centaur, certes traditionnelle mais très agréable pour la lecture de très longs textes. Ou allez-vous imprimer une carte de visite pour faire de la publicité pour vous et votre entreprise ? Alors si j’étais vous j’utiliserais une London Tube Normal, une police lisible, vigoureuse et précise, parfaite pour ceux qui veulent se présenter avec une personnalité austère et très professionnelle. Bref, d’abord définissez votre objectif et choisissez ensuite une police la plus pertinente possible.

2. Ne choisissez pas des polices trop traditionnelles

Vous savez, choisir des polices traditionnelles, c’est comme jouer la sécurité. Mais si vous voulez impressionner avec votre produit, que ce soit une brochure, une carte postale ou une brochure, mon conseil est : osez . N’optez pas pour le classique Times New Roman, un indémodable dans le monde de l’impression et donc une solution déjà vue et revue. Le risque pourrait être celui d’apparaître comme des personnes évidentes et probablement trop paresseuses. Recherchez des polices plus particulières mais toujours lisibles, surtout si vous souhaitez imprimer des produits avec peu de textes, donc plus polyvalents. Un exemple? Utilisez le Velocity , avec un style minimal, parfait si vous avez une entreprise qui s’occupe de conseil en ligne ; ou les Snickes, une police amusante et fantaisiste, idéale si vous possédez un magasin de vêtements ou de jouets.

3. La taille compte !

Le choix de la police a une condition essentielle : évaluer également sa taille . En effet, choisir une mauvaise taille, c’est aussi compromettre le résultat final de votre produit. Si vous souhaitez imprimer une brochure, évitez d’opter pour des polices trop grandes, telles que 20-22 pt – votre brochure peut sembler vide, ennuyeuse et dépourvue d’idées. En revanche, n’optez même pas pour des dimensions trop petites, désagréables pour la vue et la lecture. La taille parfaite est le juste milieu classique : 12 ou 15 pt , discret mais pas exagéré.

4. Expérimentez, expérimentez, expérimentez

Choisir la bonne police pour votre projet peut prendre beaucoup de temps et d’expérimentation. Pour cela, je vous recommande de faire quelques tests avant de procéder à l’impression de votre produit. Par exemple, si vous souhaitez créer une brochure mais que vous ne savez pas quelle police choisir entre Georgia ou Verdana, je vous recommande d’expérimenter les deux et éventuellement d’apporter des modifications. Il peut arriver, par exemple, que votre police préférée n’apparaisse pas esthétiquement élégante au résultat final du produit. Dans ce cas, vous pouvez choisir d’augmenter la taille de la police, son épaisseur, ou la convertir en italique, afin de trouver immédiatement votre solution personnelle pour votre brochure.

5. N’utilisez pas trop de polices !

Une règle toujours d’actualité mais très importante : ne jamais choisir plusieurs polices pour une seule impression. Si vous avez décidé de faire une brochure en utilisant à la fois le Caveat et le Roboto, sachez que vous êtes sur le point de faire une grosse erreur. L’utilisation de polices avec le design inverse génère de la confusion, fatigue la lecture et surtout ne rend pas le produit final esthétique. Un conseil? Essayez toujours de vous identifier à votre lecteur : imaginez-le en train de lire confortablement votre brochure assis sur le canapé de sa maison. Soudain, lors de la lecture, il y a un paragraphe avec un caractère totalement différent du précédent. La première fois, il l’oubliera, mais pensez si cela s’est produit pendant toute la lecture de votre brochure ! À la longue, le lecteur peut se lasser et fermer la brochure plus tôt que prévu. Pour éviter cela, optez pour la police que vous préférez mais soyez toujours cohérent avec votre choix. Votre produit en bénéficiera.

Existe-t-il la police parfaite pour chaque produit ?

Absolument oui , il suffit de le chercher avec diligence et de l’adapter à nos besoins.
Mais si vous pensez que vous le trouverez en peu de temps, sachez cependant que vous vous trompez. Choisir une police demande une étude, une évaluation de vos objectifs et une idée précise du résultat que vous souhaitez atteindre. Que vous souhaitiez imprimer une brochure, un calendrier ou un magazine, n’oubliez pas de toujours garder le focus sur l’utilisateur de votre produit : le lecteur . Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez éviter de faire de mauvais choix.

Impression publicitaire : comment choisir les couleurs les plus efficaces
Types de papier d’impression : caractéristiques et modes d’utilisation