Quels sont les enjeux écologiques de l’impression 3D ?

impression 3D

L’impression 3D a bouleversé le monde de l’industrie. Eh oui, elle est devenue un matériel indispensable dans la plupart des industries, car elle permet de créer des objets en 3 dimensions à moindre coût et dans un délai relativement court. Or, est-ce un dispositif respectueux de l’environnement ?

Qu’est-ce que l’imprimante 3D ?

L’imprimante 3D est un appareil qui a révolutionné le monde de l’industrie. Il sert à imprimer toutes sortes d’objets physiques grâce à la superposition des couches. Cependant, la machine ne peut fonctionner sans fichier 3D. Néanmoins, on peut concevoir facilement un modèle 3D à l’aide d’un logiciel d’édition, à condition de maîtriser les bases. Toutefois, si vous n’avez aucune compétence dans le domaine, il est également possible de dénicher des modèles gratuits ou payants en ligne.

L’imprimante 3D a été créée vers les années 90. Mais ce n’est que depuis peu qu’elle fut accessible au grand public. En effet, le prix exorbitant a fait fuir les particuliers puisqu’il fallait prévoir quelques milliers d’euros au minimum pour pouvoir acquérir cette nouvelle technologie. Actuellement, ce n’est plus le cas. Les machines les plus simples sont accessibles à partir de 300 euros. Les particuliers l’utilisent même pour leurs besoins personnels et pour créer un objet DIY. D’ailleurs, la machine permet de mettre en avant sa créativité.

En outre, cette machine est capable de reproduire n’importe quelle forme dessinée même celle qui n’existe pas encore sur terre. Ainsi, on peut l’utiliser pour créer une pièce de rechange, une pièce détachée, un nouvel équipement, des jouets, des articles de décoration, des vêtements, des prothèses dentaires, etc. Aujourd’hui, l’imprimante géante est même capable de construire une maison… Et qui sait ce qu’elle serait capable de confectionner dans les années à venir…

L’impression 3D pour la préservation de l’environnement ?

Les êtres humains laissent des empreintes écologiques partout où ils vont, les industries polluent l’environnement pendant les processus de production de produits finis… Quel est l’impact sur l’environnement ? Pollution de l’air, pollution de l’eau et pollution du sol, sans parler de la disparition massive des animaux suite à la destruction massive de leurs habitats naturels. Il est temps de trouver des solutions efficaces pour préserver la nature. La première chose à faire, c’est de réduire la consommation. La solution ? L’impression 3D. En effet, il faudrait repenser à la manière de produire, afin de réduire les productions de masse qui nécessitent l’utilisation d’une grande quantité de matière première. La fabrication additive arrive au bon moment ! Il permet de relocaliser les sites de production. Pourquoi ? Parce qu’elle permet de créer une infinité d’objets à une quantité souhaitée tout en limitant les besoins en ressources naturelles, ce qui aura certainement des impacts sur le coût de production. De plus, avec cette technique, le prototypage 3d est simplifié. Cette option peut donc s’avérer indispensable dans de nombreux domaines : médecine, chirurgie, automobile, aéronautique…

En outre, le lieu de travail est clean après la production. Ce qui résout facilement les problématiques de déchets dans le monde entier. De même, les intermédiaires et les circuits logistiques sont réduits : l’usage d’un moyen de transport est limité, ainsi la consommation de carburants ainsi que l’émission de CO2 seront réduits. De plus, ce ne sera plus la peine de commander des produits à l’étranger. Tout peut se faire sur place. Effectivement, la fabrication locale de produits réduit les distances de transport entre fabricants et les consommateurs et cela va également baisser le besoin en emballage.

Puis, l’imprimante 3D permet de fabriquer des objets à partir de matière identifiable et recyclable. La matière première la plus courante est le plastique, même si on peut trouver d’autres matériaux comme le PLA, le sable, les algues… Et, grâce au recyclage, on peut donner vie à de nouvelles idées sans avoir besoin d’acheter des nouveaux matériaux. Ce qui signifie moins de déchet et moins de ressource.

Enfin, la production se fait à la demande. On favorise donc les petites séries. Ce qui réduit considérablement les besoins en stocker et les produits à jeter. Ce qui veut dire moins de gaspillage.

Limite des imprimantes 3D

Malgré que les imprimantes soient classées comme étant des imprimantes écologiques, elles sont pourtant très énergivores notamment si on les compare avec les machines industrielles classiques. Elles peuvent consommer jusqu’à 100 fois plus d’énergie que les méthodes traditionnelles. Ce qui est normal !!!

Par ailleurs, lors d’une impression, l’appareil émet des fumées néfastes. Cela est dû à ce que l’imprimante doit chauffer la plastique pour pouvoir obtenir la forme désirée. La plupart des appareils dégagent en effet des particules extrêmement fines appelées UFP qui peuvent engendrer des maladies pulmonaires, des réactions allergiques et d’autres maladies plus ou moins graves. Toutefois, le degré de nocivité varie selon le type de matériau utilisé. Et contrairement à ce qui a été dit pendant la période de lancement, d’après les études menées, l’impression 3D génèrerait plus de déchet que l’on peut penser. Alors, quelques améliorations sont nécessaires afin que l’imprimante 3D il puisse être au top de ses performances !!!

L’avenir de l’imprimante 3D

L’avenir de l’imprimante en 3D est encore très prometteur. Pourquoi ? Parce qu’il s’invite aussi bien chez les particuliers que chez les bureaucrates. Et l’utilisation va être banalisé que l’on ne pourrait plus s’en passer, tout comme les téléphones portables. Et dans prochaines années, il va devenir l’un des dispositifs incontournables dans les usines et industries.

Quoi qu’il en soit, il reste à résoudre les points faibles cités ci-dessus afin que l’appareil devienne un véritable outil écologique. Mais sur ce point, nous n’avons rien à craindre. Les fabricants travaillent déjà sur le sujet depuis quelques temps pour améliorer la performance et les fonctionnalités de l’appareil afin de pouvoir mettre à la disposition des consommateurs une machine haut de gamme respectueuse de l’environnement…